PSSM France a pour activités principales :

  • l’élaboration, l’édition, la mise à jour et la diffusion du guide de référence remis à chaque personne formée au PSSM et de tous autres documents utiles à ces formations : le manuel des premiers secours en santé mentale a fait l’objet d’une traduction en français et d’une adaptation au contexte national. Chaque secouriste dispose d’un ouvrage qui étaye la formation « de secouristes » et permet d’approfondir ses connaissances sur le sujet à la suite de la formation.
  • la veille scientifique et la mise à jour de tous les outils pédagogiques : cette activité aura pour mission d’actualiser les supports de formation et d’échanger sur les grandes thématiques relatives aux premiers secours en santé mentale.
  • l’organisation et la mise en œuvre de la formation initiale et continue et de l’habilitation des formateurs : l’association PSSM France dispense les formations de formateurs. Sur l’année 2021, 13 sessions sont programmées, visant à habiliter 200 nouveaux formateurs.
  • l’évaluation de la qualité des formations : à la suite de chaque formation, les stagiaires et les formateurs sont invités à remplir une évaluation sur la plateforme PSSM. Ces éléments sont ensuite analysés en vue d’une amélioration continue du dispositif.
  • la délivrance d’attestations ou de certificats aux formateurs et aux personnes formées : suite à la saisie de leur évaluation, les participants à la formation de secouristes reçoivent un certificat de réalisation. Les formateurs qui ont rempli les conditions d’évaluation obtiennent une attestation d’accréditation PSSM France leur permettant de dispenser des formations de secouristes.
  • le développement et la mise en œuvre de modules de formations spécifiques (e-learning, suicide, publics spécifiques…) : le développement de modules spécifiques est prévu dans un deuxième temps.
  • l’évaluation du programme et de son impact : un étude d’impact devrait être réalisée courant 2020 pour fournir des éléments tangibles sur les effets du programme.
  • l’information et la communication sur le PSSM et plus largement sur la Santé Mentale : une veille médiatique et scientifique ainsi qu’un déploiement sur les réseaux sociaux nous permet de communiquer sur la dynamique des PSSM et l’actualité de la santé mentale.
  • les liens et la représentation auprès des pouvoirs publics en France et du MHFA International : les représentants de PSSM France sollicitent des liens réguliers (rencontres et conférences téléphoniques) avec les autorités de santé et les membres du MHFA International.