PSSM France est une association à but non lucratif fondée en 2018 par l’Infipp, Santé Mentale France et l’Unafam dans une dynamique partenariale.

Face à la méconnaissance de la population générale quant à la santé mentale, PSSM France s’attache à lutter contre la stigmatisation des troubles psychiques, qui constitue un frein puissant à l’accès aux soins, au rétablissement, à l’inclusion sociale et professionnelle.

Pour mener à bien sa mission, l’association a adapté au contexte français le programme de formation MHFA (Mental Health First Aid) dont elle détient une licence pour l’ensemble du territoire.

Créé en Australie en 2000 par Betty Kitchener, éducatrice ayant souffert de troubles psychiques sévères, et Tony Jorm, professeur de médecine, ce programme propose à tous les citoyens une formation généraliste de sensibilisation et d’assistance en santé mentale.

Il est scientifiquement validé : l’ensemble des connaissances présentées dans la formation ont été sélectionnées en fonction de leur niveau de preuve et de consensus international, et elles sont régulièrement révisées.

Le processus d’évaluation scientifique est primordial à toutes les étapes du programme MHFA, de sa construction à l’évaluation de ses effets. En 2022, PSSM France se dote d’un Conseil scientifique et pédagogique, instance de référence pour l’évolution et la validation des supports pédagogiques de l’association.


objectifS ET MISSIONS

La santé mentale est un enjeu majeur de santé publique, en témoignent la crise sanitaire et ses conséquences. Le déploiement des premiers secours en santé mentale figure sur la feuille de route du gouvernement et est inscrit parmi les 30 mesures énoncées lors des Assises de la santé mentale et de la psychiatrie. Notre objectif est de former 750 000 secouristes en santé mentale d’ici 2030.

L’association porte l’ingénierie pédagogique de la formation (élaboration et mise à jour de la formation et du manuel) ; elle assure la veille scientifique et le développement de nouveaux modules de formation. Elle assure le lien à la fois avec les pouvoirs publics français et avec le programme MHFA au niveau international, forme et accrédite les formateurs et garantit l’évaluation de la qualité des formations.

PSSM France poursuit son développement en adaptant les premiers secours en santé mentale à deux publics particulièrement exposés : les adolescents et les personnes âgées. D’autres modules spécifiques sont à l’étude.

Pour tenir compte de l’évolution des connaissances scientifiques, des retours d’expérience des formateurs ou secouristes et des nouvelles ressources disponibles, l’association va également se consacrer aux mises à jour de son programme de formation standard.

Les efforts de PSSM France seront enfin dirigés vers l’évaluation scientifique des formations et la mesure de leurs impacts, dans une démarche d’amélioration continue du programme.


vie associative

Le conseil d’administration de l’association PSSM France est composé de trois collèges représentant :
– les membres fondateurs
– les institutions du secteur de la santé mentale
– les instructeurs et formateurs PSSM.
Deux personnalités qualifiées participent à ses travaux.

Les associations ou structures de l’économie sociale et solidaire œuvrant exclusivement dans le domaine de la santé mentale peuvent demander à adhérer à PSSM France.

Bulletin de demande d’adhésion – Association de l’économie sociale et solidaire
Bulletin de demande d’adhésion – Collège instructeurs et formateurs


le bureau pssm france

Président : Jacques Marescaux
Ancien directeur d’un établissement hospitalier spécialisé en santé mentale, Jacques Marescaux a été président de la fédération nationale Santé mentale France, puis président de l’association PSSM France. Dès l’origine, il a été enthousiasmé par le projet des premiers secours en santé mentale, percevant un puissant levier pour faciliter l’accès aux soins des personnes souffrant de troubles psychiques, en diffusant à la fois des savoirs et des savoir-faire solidement établis. Jacques Marescaux est également formateur accrédité PSSM France.

Vice-président : André Biche
Depuis plus de 20 ans, André Biche a été intervenant puis en responsabilité de services assurant des missions d’accompagnement social et médico-social auprès de personnes présentant des troubles psychiques. Ainsi, il a acquis la conviction de l’importance d’agir en synergie avec l’ensemble des acteurs qui interviennent dans le parcours des personnes. Il a très vite été persuadé que le programme PSSM pouvait agir en faveur de la prévention et de la déstigmatisation et est devenu formateur accrédité PSSM France.

Vice-président : Thierry Brun
Entré à Messidor en 1982, Thierry Brun a occupé les fonctions de directeur général du groupe de 2009 à 2020, faisant de l’insertion des personnes en situation de handicap psychique son cheval de bataille. « À mon sens, personne n’est inemployable ! Je revendique avec force le droit à l’accès à l’emploi pour tous, facteur clé de rétablissement. » En plus de son mandat à PSSM France, Thierry Brun est actuellement administrateur de Messidor chargé des relations externes et vice-président de Santé mentale France.

Trésorier : Mickaël Bardonnet
Mickaël Bardonnet est formateur professionnel en santé mentale et chef de projet à l’Infipp. Il a découvert l’existence du projet PSSM en Australie et travaille sur son adaptation en France depuis le tout début. L’idée que chaque citoyen puisse s’approprier ce sujet et avoir un rôle à jouer lui tient à cœur. Il est aujourd’hui formateur et instructeur PSSM France. Il participe ainsi à la formation des futurs formateurs, processus majeur pour garantir la pérennité et la qualité du programme.

Secrétaire : Béatrice Borrel
Engagée dans l’Unafam depuis 20 ans, Béatrice Borrel en a été administratrice et présidente. Son intérêt pour PSSM France est la poursuite de cet engagement, pour la déstigmatisation et l’accès précoce à des soins adaptés des personnes qui ont ces troubles. La réalisation de ces objectifs lui semblent essentielle pour leur rétablissement. Elle a contribué au travail d’adaptation du programme PSSM dès 2018 et est aujourd’hui formatrice accréditée PSSM France.


nos soutiens

À son démarrage, le programme a pu compter sur le soutien financier d’institutions publiques comme privées, à l’image de la Direction générale de la santé, Santé publique France, la Fondation d’entreprise Malakoff Humanis Handicap ou la Fondation de France.

PSSM France a signé plusieurs conventions avec des institutions publiques telles que le Ministère des solidarités et de la santé ou les Agences régionales de santé. Une convention nationale d’expérimentation est menée avec la Caisse nationale de l’assurance maladie depuis 2021.

L’association a constitué un fonds solidaire auquel contribuent la Fondation Aesio, la Fondation de France et la Fondation Chantelix.

Co-fondateurs du projet

Mental Health First Aid (MHFA) est un programme de formation accrédité, reconnu à l’échelle internationale et fondé sur des preuves, qui permet aux individus d’acquérir les connaissances, les compétences et la confiance nécessaires pour soutenir un ami, un membre de la famille ou un collègue souffrant d’une maladie mentale.


La fédération Santé Mentale France, reconnue d’utilité publique, réunit des professionnels de tous horizons et des militants autour de l’accès à la santé et à la citoyenneté des personnes vivant avec des troubles psychiques et/ou en situation de handicap psychique.


INFIPP est un organisme de formation dans le secteur santé, social et éducatif depuis 1975. Plus de 7 000 professionnels sont accueillis chaque année en formation inter- et intra-établissements par une équipe de formateurs, consultants, intervenants et experts. INFIPP intervient sur tout le territoire national : métropole et hors métropole.


L’Unafam, association reconnue d’utilité publique, accompagne l’entourage des personnes vivant avec des troubles psychiques depuis 1963. Écouter, soutenir, former, défendre les droits des personnes concernées et de leurs familles ainsi que lutter contre les préjugés sont les missions auxquelles s’attèlent les 2 000 bénévoles dans toute la France.